En France comme à l’étranger, le consultant doit informer ITG dans les 24 heures qui suivent les faits pour qu’il puisse réaliser la déclaration auprès de la Sécurité Sociale  et envoyer son certificat médical, en prenant soin d'indiquer le siège et la nature des lésions constatées ainsi que la durée probable des soins et/ou de l'arrêt de travail.

En fin de traitement, le consultant transmet à son centre de sécurité sociale le certificat médical fourni par le médecin indiquant la date de cessation des soins, celle de la reprise du travail et les conséquences définitives de l'accident (guérison ou consolidation).

Avez-vous trouvé votre réponse?